Sans-abri sous la pluie, une lutte pour la survie
12.07.21 - Médias

Le quotidien 20 minutes consacre un article aux conséquences des intempéries pour les personnes sans-abri. Les fortes pluies qui s’abattent régulièrement sur Genève depuis plusieurs semaines inquiètent les travailleurs sociaux. Certaines associations dénoncent le manque de structures d’hébergement d’urgence. De son côté, l’unité mobile d’urgences sociales (UMUS), qui dépend de imad et oriente les usagers vers les structures existantes, ne relève pas davantage de situations problématiques liées à la pluie. En revanche, Sophie Bernard, porte-parole de imad, observe qu’en 2021, «les situations de précarité ont fortement augmenté par rapport aux années précédentes». Quelles que soient les conditions météorologiques, UMUS propose aux personnes qui ne trouveraient pas d’abri – du fait du taux d’occupation très important des structures d’hébergement d’urgence – des vêtements chauds, un sac de couchage, de la nourriture, ainsi qu’une évaluation santé-sociale, un soutien et une orientation vers le réseau de jour.

Pour toute demande concernant la communication, contactez :